L'Ô de vie, Juprelle.


Alors, cette fois, je vous prends avec moi et vous installe à ma table... (Attention... Roman :D )

Contexte.

Cela faisait déjà un bon bout de temps que je souhaitais me rendre à nouveau dans ce restaurant. Je m'y étais déjà rendue il y a quelques mois et mes souvenirs me poussaient à prendre mon téléphone et réserver une table dans cet endroit que ma mémoire était loin de vouloir oublier...

J'ai donc retenu une table pour moi même, oui, oui... Juste pour moi toute seule.

Comme dirait l'autre... "On n'a que le plaisir que l'on se fait" !

Accueil, le lieu...

La première chose à noter est que j'avais réservé ma table pour 20h. Or, mes rendez-vous s'étant terminés plus tôt que prévu, je me voyais mal errer en voiture durant de longues minutes afin d'arriver à l'heure. Un petit coup de fil plus tard pour demander si je pouvais arriver un rien plus tôt et une approbation totale de l'équipe, j'entrais dans le restaurant.

Pour entrer dans le restaurant, vous devez appuyer sur la petite sonnette devant la porte afin que l'on vienne vous accueillir.

Je trouve d'ailleurs cette démarche très positive. Premièrement, cela permet d'être certain d'être accueilli comme il se doit et ensuite, il ne faut pas négliger le renforcement de sécurité que cela offre.

Un jeune homme m'a ouvert la porte, proposé de me débarrasser et m'a conduite jusqu'à ma table. Il faut savoir que mon sac est tellement énorme qu'on pourrait le confondre avec un convive. Le pouf pour l'accueillir était donc le bienvenu.

Lors de ma réservation, j'avais précisé souhaiter gouter le menu le plus long (le 10 services en somme... O:-) ). La patronne m'a donc demandé lorsqu'elle m'a apporté les cartes si je souhaitais toujours me laisser tenter ou si j'avais changé d'avis. Changer d'avis, quelle idée ! :D

Concernant le lieu, j'aime beaucoup la sobriété de l'endroit et les dégradés de gris dans la salle du restaurant. L'ambiance est feutrée vous permet de suite de vous laisser envelopper dans l'atmosphère agréable de l'établissement.

J'aime également beaucoup le dressage des tables. La nappe en peau de bête est une idée de génie. Cela permet un mélange entre originalité et tradition. L'originalité par la peau de bête et le coté plus traditionnel grâce au fait que la table soit tout de même nappée.

Une chose exceptionnelle à noter également est que je me suis sentie hyper-accueillie et à ma place. Afin que je me sente bien et que je passe une bonne soirée l'équipe a même pris la peine de m'apporter des magazines concernant les bonnes tables de notre belle Wallonie. Une attention qui, pour moi, témoigne de leur sens du détail.

De plus, lorsque j'ai demandé s'il était possible que je me connecte au wifi de l'endroit, c'est avec un grand sourire qu'un membre du personnel est revenu avec le code.

J'étais donc prête à passer une excellente soirée et à faire plaisir à mes papilles !

L'assiette, les saveurs, le vin...

Comme je l'ai mentionné précédemment, c'est pour le menu dix services que j'ai opté.

Au menu... Des Saint-Jacques, de la caille, de la lotte, du homard, de la truffe, du veau, du pigeon, du fromage, de la bettrave, de la pomme... Et bien plus encore... !

Avant tout cela, j'ai eu droit à de nombreuses mises en bouche comme par exemple une pomme pont neuf de polenta et sa mayonnaise aux anchois dans un cornet... Un excellent trompe l'oeil ! Le reste dont j'ai oublié les intitulés se trouve dans les photos (honte à moi...) et était tout aussi délicieux.

Dès ce premier moment lors duquel le menu n'a pourtant pas encore commencé on entre dans l'univers et l'imagination du chef car bon sang, il en a de l'imagination. Tout est hyper créatif, on entre directement dans un univers ludique pour passer dans des jeux de textures puis de saveurs très réussis... Et tout ça, seulement lors des mises en bouche... Ca promet !

Je pense que je ne vais pas décrire en détail l'ensemble des plats mais je vais essayer de vous emmener avec moi dans mon expérience d'hier encore bien ancrée dans ma petite tête en vous parlant de tout ce que j'ai adoré... :)

Les Saint-Jacques infusées aux racines rouges, c'est juste génial ! Elles sont toutes rouges comme si elles avaient pris un bon coup de soleil. Alors que je suis bel et bien à Juprelle, mes papilles se sont envolées pout l'Asie...

Ces petites parties de caille cuisinées de manière terriblement délicate,

La lotte et ce subtil mélange de textures qui l'accompagnait le tout avec un léger goût fumé,

Le homard et sa petite raviole tous deux très surprenants ont fait reprendre l'avion à mes papilles jusque'à un chouette endroit pas loin du Japon,

La truffe laissant une saveur légère sur le porc et veau confit sans l'emporter, les accompagne et magnifie ces produits...

Avec le plat à base de veau, le chef a réussi à me faire apprécier l'anchois, c'est dire !

Puis... Ce pigeon basse température qui fond complètement dans la bouche tant il est tendre...

Pour continuer, j'avais droit à une assiette de fromages dont la sélection venant du génialissime fromager Caseus​ m'a été magnifiquement contée.

Le prédessert à base de betterave, châtaigne et yaourt avait juste ce qu'il fallait de fraicheur pour pleinement apprécier le tout dernier : une tarte tatin savamment revisitée accompagnée de son verre de vin hyper naturel et non filtré qui n'amplifiait pas le coté sucré du dessert l'atténuant juste ce qu'il fallait.

Euuuuh... Je pense avoir tout adoré car j'ai tout décrit ! O:-)

En tout honnêteté, il s'agit d'un sans faute du début à la fin. Cette longue sélection m'a pleinement offert la chance de faire voyager mes papille à travers tous les continents tout en restant installée dans un endroit très agréable.

On entre dans un univers aussi bon que beau où tous les aliments ont leur importance et où chacun d'entre eux apporte un petit plus indéniable.

Les produits sont de grande qualité et traités avec le plus grand respect. Les assaisonnements sont parfaitement dosés et très étudiés...

En d'autres termes, je suis conquise tant par le jeux de saveurs que celui de textures en passant même par la beauté de l'assiette.

Le service.

Comme j'ai pu le mentionner précédemment, il est irréprochable.

Leurs multiples petites attentions m'ont touchée au plus au point et me faisaient vraiment me sentir à l'aise malgré le long repas en solo.

Ils sont attentifs et attentionnés sans être étouffants et pour moi, c'est très important.

Je tiens d'ailleurs, s'ils me lisent, à les remercier très sincèrement et tout particulièrement la patronne, Fabienne Caruso pour la soirée de qualité qu'ils m'ont fait passer.

La douloureuse.

Dans cet établissement, l'addition peut très fortement varier en fonction de ce que vous choisissez. D'une petite quarantaine d'euros pour les plus raisonnables à 150-170 euros par personne pour les plus gourmands et voyageurs... Car oui, je le confirme ce rendre là bas et se laisser surprendre par le chef, c'est un voyage !

Un excellent rapport qualité prix plaisir selon moi.

Verdict.

Une adresse que je conseille absolument aux palais affutés étant d'accord de lâcher prise le temps d'une soirée afin de se laisser surprendre par Olivier Massart, un virtuose de la cuisine.. :)