L'Ecole Buissonnière​, Theux.


Contexte.

Cela faisait des mois que je souhaitais m'y rendre... Etant seule ce soir là, j'ai craqué !

Un petit coup de fil, une vingtaine de minutes de voiture et j'y étais.

_________

L'anecdote de la soirée...

Installée depuis quelques minutes à table, j'entends des :

"Chroniques d'une accro au resto" tout bas puis un peu plus fort...

J'étais démasquée !

Je fais un coucou de la main, fais comprendre que oui, c'est bien moi la gourmande du village et reçois le message suivant :

"Coucou ! On est en face de vous à l'école buissonnière.

La table de 4 :D

Voulez vous prendre le dessert avec nous?"

Adjugé ! Chaise musicale pour le dessert avec grand plaisir :D

_________

Le lieu, l'accueil...

Le restaurant se situe dans une ancienne école dans une rue très calme avec de nombreuses places pour se garer :)

A l'intérieur, on retrouve une salle à l'ambiance chaleureuse légèrement tamisée. Les tables sont disposées à distance les unes des autres sans pour autant crier à l'isolement. On allie donc facilement convivialité et intimité.

Les nouveaux propriétaires souhaitent s'éloigner du coté "école" de l'établissement et donc, la décoration qui rappelle ce thème s'estompe petit à petit pour laisser place à leur propre personnalité. Je pense qu'il s'agit d'une toute bonne idée car je trouve qu'il est important que les clients aient le sentiment de savoir "chez qui ils vont manger" également à travers la décoration.

J'ai été accueillie avec une grande simplicité et de façon très chaleureuse.

Pas une simplicité où l'on se sent presqu'abandonné. Non, une simplicité qui fait comprendre que le but, dans ce restaurant, est de passer un bon moment sans faire de chichis.

_________

Les saveurs, les assiettes...

- "Bon... C'est bien tout ça Maurane mais "quand est-ce qu'on mange ?" :D

Alors, alors...

Le restaurant propose une formule entrée/plat à 29€ et une formule entrée/plat/dessert à 36€. A vous de faire votre shopping à travers le menu et d'élaborer le votre.

Il est d'ailleurs également possible de choisir de prendre un plat unique le midi en semaine. :)

Ayant envie de me laisser tenter par plusieurs entrées et desserts, je n'ai eu peur de rien et j'ai opté pour la formule suivante O:-) :

- Carpaccio de tomates d'antan à l'huile de citron, tartare de boeuf au pesto de basilic, mozzarella au lait de bufflonne.

- Noix de ris de veau rissolées, carottes glacées, spaghettis de courgette,

jus pimenté à la vanille et écume de lard.

- Filets de daurade et crevette nobashi en feuille de chou, palet de pomme de terre, légumes croquants, petit bouillon de moules safrané.

- Moelleux au chocolat, crème anglaise et glace au lait d'amande.

- Panacotta soufflée, crumble et compote de fraise, rhubarbe, glace à la lavande.

Bon, d'accord, j'ai un tout petit peu abusé... O:-)

Avant de commencer tout ça, j'ai d'abord reçu une mise en bouche à base de moules. Je l'ai trouvée très rafraîchissante et bien relevée. De quoi m'ouvrir l'appétit pour la suite... !

Place au carpaccio de tomates et à son tartare de boeuf.

Au départ, j'avais très peur de me retrouver avec une assiette "plate en saveurs".

Je m'explique : La tomate, c'est l'un de mes fruits préférés. J'en mangerais à longueur de journée mais pas n'importe quelle tomate.

Toutes les variétés de tomates sont très différentes mais une tomate doit par dessus tout, gouter le soleil. Une tomate c'est pas le truc plein d'eau que l'on vous sert chez Point Chaud dans votre dago., une tomate c'est un produit de fou furieux lorsqu'on s'adresse aux bons endroits... :D

Me serais-je emballée sur la tomate ? Euuuuuuh...

J'hésite à lancer un comité de protection (rires :D).

Bref, ici, ils s'agissait de variétés très gouteuses et elles étaient assaisonnées de façons à booster leurs saveurs. Well done, mes craintes se sont envolées !

Puis, il faut dire que le tartare ne manquait pas d'intérêt : bien relevé lui aussi, une viande d'excellente qualité...

Cette soirée commençait bien !

Pour suivre, les ris de veau !

Et dire qu'il y a quelques mois, jamais je n'en commandais.

"Eh ben, Maurane, t'en a fait du ch'min" :D (Il faudrait peut-être que j'arrête de parler de moi à la troisième personne, non ? Ca en devient flippant ! :D )

Des ris de veau généreusement servis et très bien exécutés : fondants en bouche et légèrement croustillants en surface... Il étaient posés sur des spaghettis de courgettes qui apportaient un peu plus de texture à l'assiette et le jus pimenté à la vanille était d-é-l-i-c-i-e-u-x ! Une assiette bien équilibrée et qui donne envie de prendre ses couverts en main et de crier : "encore, encore, encore !"

Après cela, j'ai reçu une petite surprise de la part du chef : sa spécialité - Les crevettes nobashi simplement snackées.

Quel chouette assiette pleine de relief ! Aussi bien au niveau des textures que des saveurs, les papilles étaient en éveil. Il s'agissait d'une préparation très dynamique où la coriandre avait un intérêt certain en apportant une dimension supplémentaire et où l'assemblage des différentes textures était très réussi.

Place au plat ! :)

Etant très hésitante lors de ma commande, j'ai demandé l'avis de la patronne afin de sortir de mon brouillard et me suis dirigée vers la daurade.

Le poisson était généreusement servi et, je n'ai pas peur de le dire, parfaitement cuit ! Le petit bouillon était excellent et, une fois encore, hyper bien relevé, juste ce qu'il faut. On retrouvait également les différentes textures qui m'avaient tant plues en entrée... Bref, une très belle assiette une fois encore :)

Si vous avez lu le début de la chronique, vous savez que je n'ai pas pris le dessert à ma table mais à celle de deux couples suivant ma page :D

Déjà que l'on sait que je suis une grande gourmande, quand je rapplique à une autre table avec deux desserts, j'impose le rythme (ahah :D).

J'en profite d'ailleurs pour remercier ces super personnes pour leur sympathie et le beau moment qu'il m'ont fait passer.

En ce qui concerne le moelleux au chocolat, je l'ai trouvé très bien réalisé : bien fondant, croquant en surface mais j'ai un peu regretté le choix du chocolat. Je l'ai trouvé un peu trop faible en gouts par rapport à ce que j'avais dégusté plus tôt. Ceci dit, l'ensemble était tout de même très bon ! :)

Puis, pour finir, le dernier dessert : la panacotta soufflée !

Savez vous pourquoi j'ai également commandé ce dessert ?

Plus tôt dans la soirée, j'ai croisé les propriétaires du Terra, Terrae​ à Liège.

"Oufti", ces deux-là, je les adore ! Bien que le chef se soit amusé à m'.... durant ses vacances avec ses photos de soleil, je ne leur en tiens pas rigueur :D :D

Ce sombre salopard (c'est évidemment pour rire et très affectueux comme surnom) m'ayant conseillé de gouter cette panacotta, je ne pouvais lui faire l'affront de ne pas la commander O:-).

Comme ça, vous savez tout !

J'ai adoré cette structure soufflée qui apportait toute la légèreté et la gourmandise dont j'avais besoin pour terminer mon repas. Puis, le pep's de la rhubarbe pour casser le coté plus sucré de la fraise.. Miam ! :)

Vous l'aurez surement compris, j'y ai très bien mangé !

Je ne m'attendais pas à une cuisine aussi inventive, riche en saveurs... J'étais partie sur quelque chose de plus conventionnel mais que nenni !

Le chef ose, s'amuse et joue avec nos petites papilles chéries... Merci :)

_______

Eux...

Et oui, une fois n'est pas coutume, je change de spectre pour vous parler du service. J'ai davantage envie aujourd'hui d'aborder un point de vue plus humain.

Pourquoi ça ? Simplement parce que j'ai été sincèrement émue par ces deux jeunes qui en veulent.

Ils ne sont pas simplement sympathiques, ils sont touchants par leur sincérité et leur souci de bien faire.

Ce n'est clairement pas tous les jours facile pour eux mais ils se démènent, se bougent, font leur maximum et bien plus encore pour rendre les choses les plus parfaites possibles.

Ce n'est pas parfait, certes mais bon, qui peut bien donc avoir la prétention d'affirmer que tout ce qu'il fait est parfait ?

Ils se font violence, tentent de sortir leur épingle du jeu et... Vous savez quoi ?

Ils y arrivent à merveille !

En quelques longues minutes de conversation à la fin du service, j'ai compris que ces deux là, ils avaient un coeur gros comme ça.

Continuez, vous êtes top :)

_______

La douloureuse

Misez sur un budget de 50 à 65 € pp boissons comprises en fonction du menu que vous choisissez.

Pour rappel, le 2 services est à 29€ et le 3 à 36€

Un très bon rapport qualité prix selon moi :)

_______

Verdict !

Il s'agit clairement d'un restaurant que je vous conseille vivement tant pour ce que l'on y mange que pour ces propriétaires.

Lorsque des individus ont un coeur et des mains en or, cela se souligne.

J'ai hâte d'y retourner :)

#convivial #produitsfrais #restaurant #menu