L'horizon, Chaumont-Gistoux : Coup de coeur assuré !


Contexte

C'est le jour suivant l'ouverture du restaurant que j'ai eu la chance de le découvrir.

L'envie de partager cette découverte étant plus que prononcée, j'ai invité l'une de mes followeuses à se joindre à moi.

Lorsqu'on voit les grandes maisons par lesquelles le chef Alessandro Ciriello est passé, on ne peut qu'avoir envie de se laisser guider !

Pour info : Il a suivi les cours de l’école Pierre Romeyer (où je serai d'ailleurs jury très bientôt pour la finale du 13e Trophée Baron Romeyer – Euro-Toques) avant de passer quelques mois chez des chefs multi-étoilés comme Yves Mattagne, Peter Goossens et, le dernier en date, Maxime Colin.

J'oubliais presque, il est également pass par l'émission "Objectif Top Chef"

Bref, j'avais hâte de découvrir sa cuisine !

Le lieu, l'accueil...

Le restaurant se trouve en pleine nature sans pour autant être éloigné des grands axes (un point très positif !). A l'intérieur, une salle de taille modeste mais Ô combien bien décorée : des luminaires sublimes, des couleurs sobres et très bien choisies, des tables dressées avec des set de table en feutrine dans des tons anthracite et une très belle vaisselle... Je suis fan !

L'accueil s'est également avéré plus que sympathique : on sentait le personnel heureux d'entamer cette nouvelle aventure et les larges sourires à leur visage tout au long du repas ne m'ont pas fait changer d'avis.

Parlons cuisine !

Pour l'ouverture, ils proposaient un menu 3 services spécial. Nous pouvions faire notre choix entre deux entrées, deux plats et une infinité de desserts...

En tant que gourmande hyper assumée, j'ai osé la formule (bien qu'absente à la carte) 2 entrées - plat - dessert car IMPOSSIBLE de faire mon choix entre les deux entrées !

Au programme (ce que j'ai dégusté figure en rouge et en gras) :

Amuse-Bouches

_

Risotto de Fregola Sarda au saffran - Jus de veau - langoustine royale - truffe noire

ou

Tartare d’Holstein-Friesian - Moules - Crème à la moutarde - Crumble au Raz El Hanout - Salade fraîcheur

_

Entrecôte Black Angus maturé - Jus de cuisson - Pomme pont-neuf - Broccoli - Cresson - Choux de Bruxelles

ou

Cabillaud - Barolo - Lard fumé au bois de Hêtre - Purée Robuchon - Palourdes -Pak Choi- Chou-fleur.

_

Le chariot à patisserie _

Café et ses mignardises maison

Etant donné qu'il s'agissait du week-end d'ouverture, le champagne nous était offert (Ca fait toujours plaisir ! ).

Pour l'accompagner, deux mises-en-bouche :

La première était un cromesqui de Lomo Ibérico accompagné d'une déclinaison autour du petit-pois et d'une émulsion coriandre.

Une franche réussite ! Le cromesqui était fondant en bouche tout en restant bien croustillant à l'extérieur. Les saveurs du Lomo se démarquaient de façon subtile et l'émulsion à la coriandre ajoutait ce petit "je-ne-sais-quoi" de pep's qui donne tout l'attrait à la préparation. Miam !

En ce qui concerne la seconde, nous avons eu droit à une préparation de St-Jacques, boudin noir et Spéculoos. J'ai tout adoré dans cette assiette : le mélange terre-mer très agréable, le coté sucré/salé hyper adéquat, la cuisson de la Saint-Jacques qui était juste parfaite. Bref, de quoi clairement nous mettre en appétit !

Passons aux entrées ! :D Pour commencer, le tartare de boeuf : une assiette riche en textures, saveurs délicates et gourmandes à souhait. Les légumes étaient "al dente" comme j'aime, le boeuf justement dosé et très gouteux. Une fois encore, une très belle assiette !

Pour suivre, la fregola ! Pour ceux qui ne connaissent pas le produit, il s'agit d'une semoule de gros calibre d'origine Sarde qui ressemble à des "petites boules".

Pour tout vous dire, je suis devenue archi-fan de fregola si bien qu'il me prend très souvent d'en faire à la maison sous forme de risotto archi gourmand.

Pour en revenir à notre seconde entrée, j'ai trouvé le risotto vraiment bien exécuté et généreusement disposé sur l'assiette sans oublier la cuisson totalement maîtrisée de la langoustine. Dois-je encore vous dire que j'ai beaucoup aimé cette dernière entrée ? Pour terminer avec le salé, j'ai opté pour le cabillaud et ce fut un excellent choix !

Le poisson et la purée rehaussées par des touches de croquant fondaient en bouche, un véritable plaisir. Mon coup de coeur revient à l'audace de l'association cabillaud/Barolo.

Quelle belle idée de marier la puissance à la douceur du poisson.

Il s'agit vraiment de l'élément qui fait d'un plat classique et bien exécuté une assiette dont on se souvient longtemps !

Pour conclure, le dessert... Et quel dessert !

J'ai opté pour l'entremet au chocolat : Une tuerie furieuse.

J'y ai trouvé tout ce que j'aime, absolument tout ce que j'aime : du croquant, du fondant, du moelleux, de la générosité, de la gourmandise, du macaron et, surtout, du CHOCOLAAAAAAAAT !

N'oublions pas les mignardises maison absolument délicieuses qui accompagnaient la fin de notre repas.

Le service, le chef et l'équipe en cuisine

Tout comme le reste, je l'ai trouvé plus qu'agréable. Le personnel était tout à fait à sa place et a fait preuve d'énormément de professionnalisme malgré la salle comble et la jeunesse de l'établissement. Bravo !

En ce qui concerne le chef, je dois vous avouer qu'il s'agit de l'un de mes coups de coeur de la soirée. En plus d'être très sympathique et à l'écoute de ses clients, je l'ai trouvé modeste et vraiment motivé. De très belles qualités pour le métier de cuisinier !

J'ai également beaucoup apprécié qu'en cuisine ce jeune chef talentueux pratique son art avec son papa. D'ailleurs, lorsqu'il en parle, on ressent directement l'affection et la fierté que celui-ci lui inspire et ça, ça n'a pas de prix.

La douloureuse

Comptez 19€ pour un lunch et 42€ pour le menu qui nous était proposé.

Il s'agit, selon moi, d'un très bon rapport qualité prix compte tenu du plaisir que nous avons eu à déguster ces assiettes, de leur générosité et de la qualité des produits dégustés.

Verdict

Un futur très grand qui a remarquablement choisi le nom de son restaurant car, c'est vrai, il a l'horizon devant lui... FONCEZ !

BONUS

Leur carte des vins regorge de petites pépites à prix abordables.

J'ai d'ailleurs dégusté un Pouilly-Fuissé à tomber !

#lhorizon #nouveauresto