Maximilien Dienst, "Les pieds dans le plat" (Top chef) : La bonne bouffe assumée !


Il y a quelques jours, j'étais de retour au restaurant "Les pieds dans le plat".

Pourquoi y retourner si rapidement me direz-vous ?

Ayant eu une semaine archi-chargée, j'avais envie de me réfugier dans un endroit agréable, lumineux et confortable où déguster une cuisine gourmande de qualité. Le tout à un prix raisonnable ! :)

Le but de cet article n'est pas de réaliser une chronique hyper-complète sur mon repas mais de vous donner l'envie de vous y rendre. On jette un oeil sur ce que j'ai mangé ?

Mise en bouche : crème de cèpes de Bordeaux et Porto.

Les Saint-Jacques de Dieppe, beurre de carottes à la coriandre, céleri aigre-doux.

Le homard canadien en raviole dans son coulis corsé aux herbes du jardin.

Le foie gras de canard poêlé au verjus, raisins, sa petite raviole

Le pigeonneau d'Anjou, sa cuisse farcie, bouillon oriental, semoule aux petits légumes.

Le chocolat en forêt noire revisitée

Je dois avouer que ce menu m'a davantage charmée encore que celui de ma première visite. Gros coup de coeur :

Pour les Saint-Jacques, leur cuisson parfaite et le beurre de carotte qui magnifiait le produit sans le masquer.

Le homard caché derrière les herbes, généreusement glissé dans une raviole qui fondait littéralement en bouche. La cuisson du foie gras : presque caramélisé en surface et onctueux sous le palais.

Puis... Ce "couscous" haut de gamme à base de pigeonneau d'Anjou au bouillon relevé comme je les aime.

Mon seul petit bémol concerne le dessert que j'ai trouvé un rien trop sec et moins délicat que le reste mais cela n'a pas du tout diminué mon enthousiasme à l'égard de mon repas !

Puis, le pré-dessert à base d'agrumes doté d'une amertume bien maitrisée m'a clairement satisfaite.

La cuisine des Dienst père et fils : Une cuisine gourmande, généreuse sans fioritures. Ici, pas de techniques aux noms pompeux ou de portions microscopiques, les produits sont choyés et généreusement cuisinés. Bref, une vraie bonne bouffe avec la délicatesse en prime ! Qu'en est-il de Maximilien, notre candidat belge décadent ?

Son humour presque corrosif porté sur la chose, ce n'est pas du flan, il est pire en vrai !

J'ai eu la chance de passer quelques heures en sa compagnie et celle de sa moitié :

Un excellent moment un peu trop arrosé durant lequel j'ai pu m'apercevoir qu'il s'agit d'une personne vraie, entière et sans complexes qui est loin d'être au début de sa carrière !

J'ai déjà hâte d'y retourner !

#Lespiedsdansleplat #MaximilienDienst #Topchef