Ponticino, Chênée.


Je tiens tout d'abord à préciser que mon but n'est pas de flinguer un restaurant mais de rendre un compte rendu plus ou moins détaillé de mon expérience à un moment précis sur une sélection donnée.

Contexte

Je me suis rendue dans ce restaurant accompagnée d'une amie avec l'idée initiale de ne pas dépasser les 50 pp. (vin non compris).

Cependant, l'ambiance étant là et l'envie de passer un bon moment ensemble également, nous avons opté pour le menu 6 services à 65e.

L'endroit, l'ambiance,...

Il s'agit d'un petit restaurant en bordure de grand-route où il est assez ardu de se garer. La salle n'est pas très grande et les tables sont très très proches...

Pour l'anecdote, un enfant était installé dos à moi et durant deux bonnes heures j'ai eu droit à des coups dans mon dossier.

Le lieu est assez banal, ni très joli ni de mauvais gout, c'est un restaurant classique.

L'assiette, les saveurs, le vin...

C'est là que cela se complique.

A 65e, pour un 6 services, on s'attend à un certain niveau...

A retenir : Ne pas me laisser aveugler par des intitulés..

Le menu "Expression Tradition et Modernité" s'articulait comme suit :

- Foie Gras Au Torchon

Brioche comme un Pain Perdu/ Pomme Granny/ Pistache

(Modifié pour moi par le "Ravioli de Saucisse, Fondue de fromage/ Huile de Basilic/ Pignons de pin" car je n'avais pas envie de foie gras ce soir...)

- Noix de Saint-Jacques

Compression de Mâche/ Topinambour/ Citron Vert

- Œuf de ferme

Cuisson basse température/ Haricot blanc/ Champignon/ Foie gras poêlé

- Ris de Veau

Chou Fleur/ Morille/ Gorgonzola/ Oignon Acidulé

- Filet de Biche

Poire/ Salsifis/ Airelle/ Rigatoni/ Jus Corsé

- Souvenir D’une Tarte Tatin

Tout d'abord, avant de commencer, nous avons reçu une petite mise en bouche plutôt agréable avec du chorizo rôti et une petite crème de parmesan.

La première entrée -les raviolis- était plutôt gouteuse mais banale. Je n'ai pas senti de réel travail du produit... En d'autres termes, c'était bon mais sans plus.

Suivait alors UNE noix de Saint-Jacques dont la sauce avait bon gout mais malheureusement, l'ingrédient principal, la saint-jacques était sur-cuite. Un véritable sacrilège pour l'amatrice que je suis...

Concernant l'oeuf à basse température, c'est un plat que j'aime beaucoup et auquel je suis très sensible à la cuisson également. L'autre appellation d'un oeuf basse température est "l'oeuf parfait". Or, ce dernier était tout sauf cela. Une fois encore, une sur-cuisson, l'oeuf est solide et se mange à la cuillère. Ceci dit, le foie gras poêlé présent dans l'assiette était appréciable.

Le plat de ris de veau quant à lui était bien exécuté et agréable.

La dernière note salée, le filet de biche était assez passe partout. Petite portion de viande dont la cuisson était réussie, sauce brune habituelle, 3 rigatonis, rien de transcendant.

Pour finir, le dessert. Avec un intitulé pareil, on s'attend au retour en enfance, à la douceur, à l'enchantement, aux saveurs délicatement sucrées qui tapissent la bouche... Souvenir d'une tarte tatin dont je n'avais que le souvenir malheureusement. Rien dans cette dernière assiette ne m'a rappelé la tarte tatin. Rien de mauvais, rien de bon non plus, je n'y ai pas vu d'intérêt et je le regrette...

Un fil conducteur dans le menu : le parmesan. Il y en a absolument dans tout. Quoi que... pas dans le dessert.

En bref, des essentiels parfois bien exécutés, parfois pas du tout ; des intitulés racoleurs, qui font rêver mais... Au final, collent-ils vraiment à la réalité... ?

Le seul verre de vin que j'ai commandé (un pinot gris) était cependant très bon.

Le service.

Le personnel est accueillant, agréable, souriant, très rapide... A ce niveau là, rien à redire.

La douloureuse.

Un total de 166,5e pour deux avec 1 apéritif, 1 verre de vin par personne, un thé, un soft et une bouteille d'eau... Quand on n'est pas séduit, ça fait mal.

Un rapport qualité prix à revoir selon moi.

Verdict.

Je suis navrée mais ce n'est pas un restaurant que je conseille.

Hier, j'étais au Delys et pour moins cher, j'ai voyagé, j'ai rêvé... Bref, un sale réveil pour mes papilles.

L'occasion donc de jeter un oeil au fameux "Gault & Millau" pour voir ce qu'il en était...

Tous deux ont 14/20. Or, il s'agit du jour et de la nuit.

Incompréhensible...

Suis-je tombée un mauvais jour à un mauvais moment... Je ne sais pas.