La Menuiserie​, Champagne (Waimes)


Contexte.

Depuis le temps que je voulais m'y rendre... Le jour J est enfin arrivé ! Il s'agit de ma première visite (mais sûrement pas la dernière ! ).

Malgré de mauvaises nouvelles dans ma vie personnelle et le coeur très lourd, c'est avec un plaisir immense que je m'y suis rendue en compagnie de mon amoureux ! :)

Le lieu, l'accueil...

Tout d'abord, le restaurant se situe dans une région que j'adore hiver comme été. A peine 50 minutes de route à partir de Tilff pour être dépaysée et ressentir une impression de vacances, le tout en restant en province de Liège !

La façade en pierres de pays est magnifique et ne donne qu'une envie : entrer !

Ces pierres de pays, on les retrouve à l'intérieur dans une salle où l'on trouve également des tons rouges, gris, du bois... Une atmosphère chaleureuse, cosy, englobante rehaussée par un coin salon... Petit plus que j'aime beaucoup qui se raréfie malheureusement.

Nous avons été accueillis par la patronne, le sourire jusqu'aux oreilles, c'est un vrai concentré d'énergie comme je les aime qui nous a d'ailleurs proposé de prendre l'apéritif au salon... Quelle belle idée !

L'assiette, les saveurs, le vin (et oui, j'ai renoué avec le vin ! )

Comme vous vous en doutez, nous avons opté pour le plus long menu : Le menu Quercus - 6 services avec une seule sélection de vin (pour moiiiii :D).

Sa composition était la suivante :

- Gambero rosso : En ceviche, brunoise du jardin d’Yves, yaourt à l’huile de coriandre

- Plie de la Mer du Nord : En croûte de sel, algues, condiment aux huitres, chou chinois

- Echalotes : confites, fromage Blanc Bec de Waimes au piment, jus lacto-fermenté

- Bœuf Limousin Farm : Mousseline de panais, chicons braisés, truffes de Piolenc, rösti de pommes de terre

- Classique 2013 : Litchi, chocolat blanc, café

- Chocolat de Benoit et Anne Nihant : Fruit de la passion, sorbet chocolat amer

Avant de déguster tout cela nous avons eu droit à 4 mises-en-bouche à tomber par terre. Dès la première, nous étions déjà séduits... !

Préparation à base de moules, oeufs parfaits... Miam !

Je me dois de vous avouer quelque chose... J'ai absolument tout adoré !

Dès l'arrivée du pain à table, on en prend plein la vue...

Afin que vous ne vous battiez pas avec l'huile d'olive à table, le chef a eu l'idée de génie de la rendre... tartinable, oui, oui, vous avez bien lu, tartinable sans pour autant perdre la moindre saveur de l'huile travaillée. Waouuuuw !

Concentrons nous maintenant sur le menu...

La première entrée était déjà un réel voyage pour mes papilles ! Non, non, ce n'est pas parce que vous êtes dans les cantons de l'est que votre bouche doit y rester. Let's go pour l'Asie et ses saveurs, des mélanges de textures et de gouts parfaitement maitrisés... Quel beau début !

La plie... Olalaaalaaalaaa, cette plie en croute de sel nous a d'abord été présentée avant d'être disposée dans l'assiette. Elle fondait littéralement dans la bouche accompagnée d'une sauce que je qualifierai de parfaite, un pur plaisir !

L'échalote, travaillée de façons diverses et variées. Une fois encore, une réelle réussite pour moi.

Le plat principal maintenant, ni plus ni moins... Une tuerie ! Rien de dans cette assiette, on pouvait apercevoir la maitrise des cuissons du chef. Un boeuf gouteux comme on en trouve rarement et travaillé une fois encore de plusieurs façons. Rien qu'à y repenser j'en veux à nouveau... Gourmandise quand tu nous tiens..

Pour finir, deux desserts...

Un plus léger et un plus gourmand.

Croyez le ou non, je n'aime beaucoup ni le lichi, ni le café et pourtant, l'alliance subtile avec le chocolat blanc m'a séduite au plus haut point. Tant de délicatesse et de subtilité dans une assiette, WAOUW (une fois encore...).

En tant que fanatique absolue de chocolat j'ai adoré le dernier dessert hyper gourmand, riche en textures et en saveurs... Un plaisir absolu pour la "chocoolique" que je suis... !

Pour finir (vraiment cette fois... O:-) ), des mignardises de folie : tartelettes, mini croustillons, morceaux de saucisson au chocolat...

Je résume : "Est-ce possible de repartir avec le saucisson entier..."

Voila la phrase que j'avais envie de crier !

Bref, vous l'aurez compris, je suis conquise. Le chef, en plus d'être hyper inventif maitrise de mains de maitre les techniques et les cuissons, fait voyager les papilles, respecte d'une très belle façon les produits de qualité qu'il met en valeur et qu'il se procure de la manière la plus locale et la plus respectueuse de l'environnement possible.

Son travail est d'ailleurs pour moi un superbe hommage qu'il rend à la cuisine et rien que pour ça, je l'en félicite !

Les vins, sélectionnés par la patronne, Marie Charlotte valent le détour et se marient très bien avec les plats que son compagnon (car eux, par contre, je ne sais pas s'ils sont mariés :D), Thomas concocte...

Le service

Une fois encore, du plaisir et du plaisir du début à la fin ! La demoiselle en salle est super-adéquate et la patronne attentive sans se prendre la tête. Du bonheur quoi...

La douloureuse

Un très très très bon rapport qualité-prix pour un étoilé.

En fonction de votre choix de menu vous pourrez très bien vous en sortir pour 50 (pour le plus petit menu sans opter pour les vins) à 130e (si vous vous faites plaisir vin compris).

Verdict.

Il s'agit d'une table que je vous conseille absolument ! Aussi bien pour ses assiettes que pour sa localisation, son ambiance ou le service auquel vous aurez droit.

Un couple de jeunes aussi motivés et plein de bonnes intentions comme eux, ça s'encourage plus que jamais.

Une chose est sure, au prochain changement de menu, j'y fonce à nouveau. Si mon amoureux me lit... Il est prévenu !

____________

BONUS :

Les petites boules aux branches sur la table, elles se mangent !

De plus, les cartes en bois (menuiserie oblige...) sont confectionnées par la patronne comme beaucoup de choses d'ailleurs dans le restaurant.

* Les visages visibles sur les photos sont volontairement flous afin de préserver la vie privée des personnes concernées.