Le Delys, Saint Georges


Contexte

Cela doit être la quatrième fois que je vous parle de cet endroit mais je vous avoue que j'aime tellement m'y rendre que jamais je ne m'en lasse... J'espère que vous non plus !

Je pense que maintenant, je peux le dire franchement, il s'agit de mon restaurant préféré.

Lorsque j'y vais, j'ai presque l'impression que l'on a lorsqu'on va rendre visite à des proches auxquels on tient et chez qui, on se sent bien, accueilli et à sa place...

Cette semaine, nous avions quelque chose à fêter et je ne voyais pas de meilleur endroit pour faire cela... :)

_____________________

Je vous présente d'abord mes excuses pour les photos qui ne rendent pas suffisamment hommage à la beauté des assiettes. Nous étions à une place très agréable mais qui rendait les photos difficiles :)

_____________________

Le lieu, l'accueil...

Le week-end, une demoiselle très sympathique que j'apprécie beaucoup est présente en salle en renfort de la patronne. C'est elle qui est venue nous accueillir et s'est occupée de nous diriger vers notre table.

Concernant le lieu, mon avis n'a pas changé, je le trouve toujours aussi charmant qu'au début : Une décoration sobre, lumineuse et des tables idéalement espacées qui permettent une bulle d'intimité. Pas de chichis mais un espace décoré avec gout.

Une chose que j'aime également beaucoup là-bas est la sélection musicale qui règne dans la salle et renforce l'ambiance légère et agréable déjà présente.

L'assiette, les saveurs, le vin...

Comme vous vous en doutez, nous avons choisi le "Menu plaisir" !

Au programme...

•Croute de pain jambon-beurre

•Boudin noir, chou rouge, Granny Smith

•Betterave, chèvre

•Fregola sarda, parmesan, basilic

•Échalote, Emmenthal

•Saint-Jacques de Dieppe, daikon, raifort, riz jasmin, vinaigre de riz

•Truite, jambon d'Ardenne, chicon, cresson

•Crevettes grises, oeuf poché, persil, anabelles

•Cannelloni de pintade confite, épinard, comté, morilles

•Veau, carottes, gingembre, cébette

•Citron-meringue

•Sorbet à l’oseille

.....................................

Rien qu'à la lecture, nous étions sous le charme et croyez moi, du début à la fin de la dégustation, celui-ci a perduré.

Nous avons commencé avec la croute de pain jambon-beurre, la première mise en bouche... J'adore les "classiques" revisités et là, c'était très réussi. On retrouvait le gout et l'alliance des ingrédients tout en étant dans une texture et une saveur bien plus poussées et délicates.

Pour suivre, le boudin noir. Ici, on retrouvait le gout du boudin de manière très fine et sous une forme "mousseuse" très intéressante. La Granny Smith apportait une fraicheur et une petite acidité qui donnait un réel plus à la préparation, j'ai beaucoup aimé !

Ensuite, une assiette très jolie à regarder et tout aussi agréable à déguster. Je suis devenue fan de l'union entre betterave et fromage de chèvre. Une mise en bouche qui fait frétiller les papilles et qui donne envie de dire : "encore, encore, encoreeeeeeee ! "

Une autre petite perle... La fregola ! WAOUUUUUUW ! Différentes textures de parmesan, du basilic et la fregola un peu comme un risotto... Mais bon sang... ! Que se passe-t-il dans la tête de Remi Doucet pour créer des choses aussi fantastiques ?!

Merci, merci, merci... Pour cette belle découverte!

Pour terminer avec les mises en bouche, l'échalotte. Une dernière assiette pleine de saveurs, très brute mais délicate à la fois grâce au travail merveilleux des produits réalisé.

Et maintenant... Les saint-jacques tant attendues !

Le chef le sait, j'ai été totalement chavirée par cette assiette.

Nous étions sur l'idée d'un plat un peu japonisant sans pourtant l'être trop. Tout était maîtrisé et dans l'absolue finesse : les saveurs de wasabi étaient douces, discrètes... tout en apportant une dimension supplémentaire au plat. Waouw, Miam, Youhouuuu... Tout ce que vous voulez... J'ai adoré !

Pour suivre, un plat davantage belgo-belge à base de truite. Décidément, on voyage au Delys ! Une fois encore, une très belle assiette boostée par la puissance du chicon mais adoucie par le gout particulier du cresson qui m'a rappelé mes plus beaux souvenirs d'enfants passés chez ma grand-mère.

L'assiette de crevettes grises avec l'oeuf poché était parfaitement maitrisée. Encore une fois, on est dans le haut niveau ! La cuisson de l'oeuf était idéalement réussie et les crevettes et les croutons cachés dans la préparation ajoutaient un petit gout plus coquin et inattendu à la préparation... :)

Olalaaaa... Le cannelloni de pintade, lui aussi était à tomber... Je cherche mes mots tant j'ai déjà utilisé de qualificatifs différents pour commenter la cuisine de ce restaurant... Je vais faire simple : gourmandise, maitrise et délicatesse !

Pour finir avec le salé, le veau laqué cuit basse température et les accompagnements étaient, selon moi, cuits à la perfection. De la texture, des saveurs, un bel équilibre... Que demander de plus ? :)

En guise de premier dessert, le citron-meringue. A la base, je vous avoue qu'il ne s'agit pas de mon association préférée mais là...

(Re)Waouw ! Une assiette légère, équilibrée, gourmande et magnifique à regarder. Quel beau moment !

Pour finir... Le bientôt culte sorbet à l'oseille.

J'apprécie tellement cette assiette que j'ai moi-même acheté un plan pour essayer d'en faire... O:-)

Une dernière préparation légère toute en fraicheur et justement dosée. La meilleure fin de repas possible !

La sélection de vins plus qu'agréable était de très grande qualité et donnait une dimension supplémentaire aux différents plats.

Un repas qui m'a totalement séduite et laissé des étoiles dans les yeux toujours quand j'y repense maintenant...

Le service.

Comme lors de me précédentes visites, il s'est avéré très attentif tout en restant convivial et très souriant.

J'aime déguster un bon repas tout en restant dans une ambiance agréable et légère. Pour moi, se sentir à sa place étant considéré par l'ensemble du personnel est primordial et là-bas, cette sensation, je la retrouve.

Pour ne rien gâcher, les plats se suivent à une vitesse très agréable, ce qui nous laisse le temps d'apprécier sans pour autant patienter trop longtemps. Sachant qu'ils ne sont que deux en cuisine, c'est tout à fait remarquable !

La douloureuse.

Un rapport qualité-prix-plaisir idéal.

60€ pour le menu plaisir qui comporte 12 assiettes nécessitant un travail considérable c'est imbattable selon moi !

J'ai oublié le prix exact de la sélection de vins mais je sais qu'il se situe entre 30 et 40 euros pour le menu le plus important. Une somme tout à fait adéquate étant donné la qualité des breuvages dégustés et la générosité du service.

Verdict...

Une adresse que je recommande plus que jamais à tous les fins palais qui, comme moi, aiment découvrir l'univers des chefs chez qui ils se rendent et se laisser guider par leur imagination. C'est une merveille !

Rémi et son épouse, Florence sont, pour moi, de futurs très grands... Ils ont de l'or dans le coeur et dans les mains car au delà de la maitrise du métier, ce sont deux jeunes aux qualités humaines indéniables et qui, je l'espère... iront très loin car ils le méritent amplement et n'ont pas peur de se remettre en question et de travailler pour s'améliorer jour après jour...

Une seule question se pose encore... On y retourne quand ?! :)