Restaurant Maxime Colin​, Kraainem


Contexte.

Mardi, mon papa aurait eu 61 ans et je sais qu'il aurait sincèrement aimé que je me rende au restaurant car s'il avait toujours été là, nous l'aurions fait.

Direction Kraainem à une petite heure de chez moi...

Je vous avoue que je craignais vivement les embouteillages. Heureusement, malgré l'heure de pointe, rien à signaler et j'ai adoré mon trajet en voiture !

Musique à fond la caisse, lunettes de soleil, c'était presque bling bling dans ma voiture.

Le lieu, l'accueil...

A peine arrivée, j'étais émerveillée. Je me suis garée vue sur le lac avec l'envie folle de m'assoir et de contempler le paysage.

J'avoue, je suis un peu fleur bleue parfois. :D

Puis, mon estomac m'a ramenée à la raison...

J'avais mortellement faim (comme d'habitude) !

Comme vous pouvez l'imaginer, le restaurant se situe en bordure de lac. On y accède après une courte marche dans le parc (rassurez vous, pas besoin de jogging ou d'être un grand sportif pour la cause :D).

Une fois à l'intérieur de l'établissement j'ai été accueillie par deux membres du personnel très sympathiques et souriants.

Suite à ma demande, ils m'ont dirigée vers l'emplacement le plus lumineux possible (et oui, je pense aux photos :D ).

Tables nappées de blanc, joliment dressées, situées à juste distance les unes des autres...

Un dressage classique mais très plaisant.

La salle de restaurant est très spacieuse, soignée et décorée avec gout, sobriété et par ci, par là, on retrouve quelques touches de couleur.

Seul micro détail que je regrette, c'est le coté visible de "l'espace sono" que j'apercevais très distinctement d'où j'étais.

L'assiette, les saveurs, les vins...

Dans ce restaurant, vous avez le choix entre plusieurs formules : 3, 5 ou 6 services.

Comme vous vous en doutez surement, j'ai opté pour le menu le plus long : le six services...

Au programme :

- Tartare de langoustines, petits pois, tomates confites, oeufs de hareng fumés (Avruga).

- Tourteau de nos côtes, pomme verte, wasabi, nori, anchois.

- Les asperges de Malines, beurre noisette, caillé de brebis, livèche.

- Ris de veau, chartreuse verte, racines, jus crémé.

- L'assiette de fromages.

- Vacherin glacé déstructuré, fruits exotiques (mangue, ananas, fruit de la passion), yaourt, chocolat blanc, cardamome et glace vanille.

_______

Pour commencer, afin d'accompagner mes mises en bouche, j'ai eu droit à une coupe de champagne Taittinger.

La première était un sablé breton au parmesan garni d'une crème d'olives et d'anchois.

Je l'ai trouvée agréable, gourmande et elle me donnait l'envie sincère de découvrir la suite..

La seconde et dernière était une crème d'asperges et d'anguilles au vert. Je l'ai beaucoup appréciée et adoré son onctuosité.

Je regrettais cependant qu'il n'y ait au programme que deux mises en bouche, je pense que je n'aurais pas été défavorable à l'une ou deux de plus... Je suis gourmande et je l'assume :D

Passons aux choses sérieuses !

Le tartare de langoustines était délicieux et d'une grande finesse. Relevé comme il le faut, on sentait les délicates saveurs du produit, un délice ! J'ai beaucoup aimé la présence des oeufs de harengs. Ils apportaient une petite touche salée et une dimension supplémentaire à l'assiette. Pour ne rien gâcher, l'assiette était aussi savoureuse que jolie.

Pour suivre, le tourteau.

Il s'agit pour moi d'une assiette, très fraiche et idéale pour l'été. Les différentes textures en présence étaient plus qu'agréables et le gout subtil de wasabi, très adapté (en tant qu'amatrice j'en aurais aimé un rien plus mais ça, c'est une question de préférences).

Une assiette très bien exécutée et très plaisante !

La dernière entrée, les asperges.

Parfois, lorsqu'on lit "asperges" sur une carte, on craint de surfer sur les préparations classiques et les saveurs connues et re-connues. Ce ne fut pas du tout le cas !

L'idée d'associer les asperges avec le caillé de brebis et le jus de livèche était excellente et apportait un réel coup de peps et de la complexité à l'assiette. Une préparation légère et gourmande comme je les aime.

De plus, la présentation, elle aussi, sortait de l'ordinaire.

Pour faire bref, j'ai adoré !

Tadaaaam ! Le plat principal.

En guise de plat principal, j'avais le choix entre les ris de veau et du poisson (toutes mes excuses, je n'ai pas pris note de l'intitulé de ce plat). C'est vers la première préparation que je me suis dirigée.

Ce qui m'a aidée à choisir ?

J'ai demandé quelle était l'assiette la plus gourmande et mon choix était fait ! O:-)

Croyez moi, je ne l'ai pas regretté !

Ce plat était en plus un clin d'oeil à une tradition de mon grand-père. En effet, c'était un grand amateur de Chartreuse et tous les soirs, avant d'aller se coucher, il se servait un petit verre (ou deux...) qu'il dégustait dans son fauteuil devant la télévision.

Ce plat était une tuerie ! Si j'avais pu, j'en aurais mangé trois... Ou quatre...

En plus d'être flambés en salle, les ris de veau étaient croustillants, très justement cuits et le gout de la chartreuse était fin et délicat (à peine perceptible, comme il le faut). Waouw, une véritable explosion de saveurs et de textures en bouche... Je me suis régalée !

Avant d'enchainer avec le dessert, j'ai dégusté leur sélection de fromages : Un comté 30 mois, du chèvre, de l'époisses et un Pas-de-bleu.

Les fromages étaient d'excellente qualité, justement dosés et très bien sélectionnés.

Pour finir, le dessert !

Je l'ai trouvé idéal. Léger, équilibré, légèrement acidulé grâce aux fruits tout en restant gourmand et généreux en gouts.

Lorsque de tels fruits sont utilisés, la plupart du temps, ils sont très difficiles à distinguer.

Dans cette assiette, leurs parfums étaient tels qu'à chaque bouchée, il était possible de les reconnaitre. Miam !

Le dessert parfait pour achever un repas tel que celui là.

L'accord mets-vin était, lui aussi, idéalement adapté. Chaque verre donnait aux assiettes un intérêt supplémentaire et était plus qu'agréable au palais.

En bref, il s'agit d'une cuisine de grande qualité exécutée par un chef très inventif et doué.

La cuisine de Maxime Colin​ lie gourmandise, saveurs et textures de mains de maitre, il n'y a pas d'autre mot.

J'ai sincèrement adoré déguster ses préparations.

Le service.

Je l'ai trouvé très adapté au lieu.

Le personnel en salle était agréable, attentif, professionnel tout en restant convivial.

J'ai également eu la chance de discuter avec le chef : un homme très accessible, sympathique et habité par sa passion. Une très belle personne, c'est indéniable.

La douloureuse.

Niveau prix :

Pour le 3 services, comptez 47€ pour le menu et 21€ pour la sélection de vins,

le 5 services 65 € et 30 €

le 6 services 80 € et 35 €.

Il ne s'agit, certes, pas d'une addition abordable pour toutes les bourses mais la qualité des produits, le travail effectué, la beauté des lieux ainsi que le service en salle rendent l'addition justifiée.

Verdict.

Un lieu que je vous conseille vivement et qui mérite largement d'être découvert.

La cuisine y est belle, délicate, savoureuse et concoctée par un chef plein de vie et d'humanité.

Je n'en doute pas s'il continue comme cela... D'ici peu de temps, il décrochera une étoile au guide rouge.

Bonus : La terrasse en bordure de lac est magnifique !