L'agathopède, Namur.


Contexte.

Il y a quelques semaines, je souhaitais aller manger un chouette bout avec une amie, Laura, rencontrée grâce à la page ! :)

Le restaurant que nous visions étant réservé pour un évènement spécial, nous avons décidé d'utiliser notre bon Flair ( 1 + 1 menu gratuit) à l'Agathopède.

Comme des gagnantes, nous avons toutes les deux omis d'emporter ce précieux bon. Je vous ai déjà dit que j'étais distraite ? :D

Arrêt obligatoire dans une station service où j'ai dévalisé les "Flair" restants, puis, retour dans la voiture direction Namur !

Tombée amoureuse de cet endroit ainsi que de la cuisine du chef lors de ma première visite, j'avais hâte d'y retourner.

Ce que je ne vous dis pas mais qui parlera à toutes les filles (de moins d'un mètre 60) qui galèrent à allier confort tout terrain et talons hauts (>10cm), j'ai déniché une paire de perles chez Plak'art, à Andenne.

C'est une vraie boutique de fou ! De très belles pièces de petits créateurs, une patronne adorable et dispo, bref, un trésooooor cet endroit qui ouvre certains jours jusqu'à 19h30 ! (Youhouuuuu!)

Le lieu, l'accueil...

Dès notre arrivée, nous avons été chouchoutées : accueillies comme il se doit, avec une grande gentillesse et de beaux sourires, nous fûmes dirigées jusqu'à notre table et...

Comme lors de la première fois, le charme a opéré !

Il faut dire quand même que nous avions la chance d'être à la meilleure table qui offre une vue plongeante sur la cuisine.

Pour retrouver les impressions de ma première visite, c'est ici ! :)

La cuisine, les saveurs, le vin...

Comme vous vous en doutez surement, nous avons opté pour le plus long menu : le 6 services à 75€.

Petite déception de prime abord car la première fois,il s'agissait d'un 7 services pour le même prix mais bon... "Souris Maurane, 6 services c'est largement suffisant !"

Au programme :

  • Sardine, tomate, aubergine, focaccia.

  • Raviole de volaille confite, carotte, coriandre, citron sel.

  • Veau, homard, haricots, oignons des Cevennes, jus mousseux.

  • Cabillaud, pleurotes, herbes fraîches, citron.

  • Abricot, olives, amandes.

  • Chocolat, cerises.

Pour commencer, bien sûr, nous avons eu droit à quelques mises en bouche (sur lesquelles je ne m'attarderai pas, j'ai trop de choses à vous dire... :) ) :

  • Tartelette, mousse d'avocat et yuzu

  • Biscuit vapeur, brocoli, mayonnaise d'huitres

  • Oeuf toqué, émulsion de beurre noisette et citron (je ne suis plus sure d'avoir tout noté, ne m'en veuillez pas, par pitié ! :D )

​Chacune d'entre elles était très bien exécutée avec un petit coup de coeur pour le biscuit dont j'ai adoré la légèreté et la complexité en bouche.

Place aux choses sérieuses...

Nous avons tout d'abord eu droit à l'association de gambas de Garrucha, aneth, kumquat, pomme verte et glace au sapin.

Il s'agissait d'une assiette supplémentaire car non mentionnée dans le menu (Hourra ! J'aime ce genre de surprises :D ).

Une assiette pleine de fraicheur où la pomme apportait un petit coté croquant et le kumquat la touche d'agrumes nécessaire à l'équilibre de l'assiette. Le carpaccio était quant à lui exceptionnel par sa fraicheur et le coté brute de ses saveurs.

La glace au sapin n'était, quant à elle, pas une découverte me concernant. Bien que tout à fait originale et très bien réalisée, j'en avais déjà dégusté lors de ma première visite :)

Pour suivre, les sardines !

Gros coup de coeur pour l'esthétique de l'assiette tout d'abord... La brillance de la "peau" des sardine était plus qu'appétissante puis... ces jolies couleurs de saison... J'adore !! :)

Pour ne rien gâcher, le plaisir a suivi en bouche.... ! :D

Il s'agissait d'une assiette que je pourrais qualifier de "simple" mais "hyper-waouw".

Je m'explique... :)

Le produits utilisés sont d'excellente qualité et parfaitement maîtrisés. Il n'y a rien de trop, rien de trop peu, tout est à sa juste place sur l'assiette, les textures sont là, les gouts aussi, rien n'est dénaturé ou "caché", on va droit au but. Miam !

Ensuite l'aile de raie ! L'aile de raie ? Mais ce n'est pas dans le menu ça ? Encore une assiette en plus (Youpiiiiiie !) :

Aile de raie/ Textures de choux fleur et romanesco/ Crevettes grises.

Ouille, Laura bloque déjà... :D (Qu'elle ne s'en fasse pas, je l'aiderai à finir ses assiettes O:-) )

Une fois encore, un produit excellent, d'une qualité indéniable subtilement préparé qui démontre tout le talent et l'amour de la cuisine du chef et sa brigade.

Retour sur le menu cette fois !

Place aux ravioles.

Il s'agissait d'une assiette un petit peu moins "jolie" mais Ô combien délicieuse.

J'ai adoré les saveurs de citron dans la sauce qui rehaussaient l'assiette et lui donnaient un petit coup de "kick". La carotte, quant à elle assurait le coté un rien croquant et apportait une certaine cohérence à la préparation.

L'assiette tant attendue : l'association de veau et de homard !

Et... à raison ! Ce fut une folie furieuse :D

Cuisson parfaites, produits délicieux, de simples mais très belles associations, un jus mousseux englobant sans être trop lourd... Séduite la Maurane, séduite !

Puis... Etant membre principale du fan club des oignons, j'étais aux anges. Des oignons des Cévennes en plus, il y a pire, non ?

Pour finir avec le salé, place au cabillaud.

(Laura lutte, elle n'en peut plus et moi, je me sens ogresse :D)

Des pleurotes à tomber, une sauce Dugléré à devenir dingo, une cuisson du poisson irréprochable, Miam ! J'en veux encooooore ! <3

Pour finir en douceur, les desserts :

Manquant de notes au sujet du premier, j'ai bien envie de vous parler de mon chouchou, le chocolat !

Un dessert à base de chocolat, c'est le rêve pour la gourmande que je suis... Associé à de la cerise en plus, je suis au paraaaaadiiiis !

Comme une idée de Forêt Noire, j'ai accepté la promenade et me suis laissée guider !

Une promenade pleine de gourmandise et riche en textures, j'ai adoré !

En ce qui concerne le vin, c'est notre bémol.

Attention, la sélection était top, tout à fait en adéquation avec les assiettes proposées mais initialement, nous souhaitions procéder "au verre" et demander lorsque l'envie se ferait sentir.

Or, nous avons reçu un verre à chaque assiette et, je vous l'avoue, nous étions un peu confuses car nous ne savions pas trop ce qu'il se passait. Nous aurions du dire "stop" mais avons simplement gouté les vins sans trop en profiter car cela devenait "trop" pour nous.

C'est un peu de notre faute aussi car nous pensions vraiment avoir été comprises. Comme quoi, pour une fois, "l'ouvrir" n'aurait pas été une mauvaise idée...

Résultat des courses : presque 60€ d'alcool pp., ça faut un peu beaucoup (bien plus que ce que nous comptions accorder au budget vin).

Le service.

A part le bémol du vin (dont je suis en partie responsable), nous l'avons trouvé sympa, léger et super agréable tout en restant tout à fait professionnel :)

La douloureuse.

Comptez 75€ pour le plus grand menu (que je vous conseille) ce qui, compte tenu de la qualité et de la générosité des assiette, est un excellent rapport qualité prix !

Par contre, en ce qui concerne le vin, je ne vous conseille pas la sélection qui, elle, fait exploser l'addition mais de choisir une excellente bouteille qui vous sera très bien conseillée par le sommelier.

Ayant utilisé mon bon Flair pour m'y rendre (bien que reconnue et donc surement un peu plus chouchoutée), je pense que c'est THE place où l'utiliser :)

Verdict.

Avec une cuisine généreuse, hyper maitrisée qui laisse place à la fantaisie, Carl Gillain excelle ! L'endroit est magnifique, le service plus qu'agréable...

En plus... Vous pouvez dormir sur place au Royal Snail. :)

Foncez les amis !