Pouic-Pouic, Chapelle-lez-Herlaimont


Contexte.

Il y a plus ou moins une semaine, je me rendais au restaurant "Pouic-Pouic" à Chapelle-lez-Herlaimont.

Pout l'anecdote, j'ai décidé que, désormais,lors de la plupart de mes sorties au resto, je convierais l'un d'entre vous. Avis aux amateurs... :) C'est donc avec une jeune femme que je connaissais depuis 50 minutes à peine (la durée du trajet)que j'ai partagé ce repas et donc, cette belle soirée. Je vous avoue d'ailleurs qu'à force de "faire papote", le trajet nous a semblé plus que court. Le lieu, l'ambiance, l'accueil...

Dès notre arrivée, l'enchantement a commencé : Un accueil digne des plus grandes maisons alors que, je précise, je n'ai pas été reconnue de suite ! :)

Puis... L'arrivée dans une salle hyper spacieuse avec vue sur une belle et imposante cuisine ouverte où règne une ambiance sereine.

Le dressage de la table est classique : nappe blanche, quelques décorations discrètes qui laissent place à l'assiette. J'aime beaucoup.

L'assiette, les saveurs...

Comme on ne change pas une équipe qui gagne... J'ai laissé carte blanche au chef !

Histoire de nous mettre en appétit, nous avons eu droit à quelques mises en bouche dont deux à propos desquelles j'ai particulièrement envie de vous parler :

- La quiche lorraine et la sucette de saumon/betterave.

La quiche lorraine, fut la première petite claque de la soirée !

Pourquoi claque ? Il ne s'agissait pas pour moi de quelque chose d'inédit mais l'exécution et la saveur en bouche de celle-ci ont provoqué chez moi une légère euphorie.

J'ai beaucoup aimé la préparation/présentation revisitée, le dosage simplement parfait des ingrédients et la gourmandise phénoménale de cette prémisse. Miam !!

Raviole de chèvre et quiche lorraine.

En ce qui concerne la sucette, c'est la surprise de cette dernière qui m'a tout d'abord surprise puis, séduite !

En la voyant, la première chose qui m'est venue à l'esprit est : "Bon sang, quelle texture est-ce que cela peut-il bien avoir en bouche".

Un peu comme la première fois avec la neige de foie gras... On la voit, certes, mais impossible d'imaginer ce que cela donnera quelques secondes plus tard lorsque Miss gourmandise aura fait son travail.

Après quelques minutes... Euh non, secondes (faut pas rire non plus, c'est une gourmande qui vous écrit ici), j'en ai déduit qu'étant donné l'aspect, elle devait surement être croquante.

Erreur, Maurane, erreur ! En bouche, une texture parfaitement fondante et onctueuse : Un mélange fantastique entre la betterave et le saumon qui, lui, se révèle doucement, comme une surprise.

Une fois ces merveilles terminées, voici l'arrivée du pain !

Je ne vous en parle pas assez souvent, à tort, mais ici, un détail absolument fabuleux pour l'affamée que je suis, a fait son arrivée : Un beurre personnel ! Oui, oui, chacun son beurre et "les vaches seront bien gardées", j'adore ! Je peux y aller à coeur joie (enfin, même si ce n'est pas le partage du beurre qui, la plupart du temps, m'en empêche) et beurrer mon pain autant que cela me fait plaisir, j'avais mon beurre à moi ! "C'est là que le coté fille unique ressort" - Paroles de mon amoureux, hyper dur envers moi :D -

Ne serait-il pas temps de parler des entrées ?

Pour commencer, nous avons reçu le "Thon sur thon".

Une assiette très agréable, pleine de fraicheur avec un joli mélange de textures et des saveurs qui se marient de façon subtile. Un beau début de menu :)

Pour suivre, place au cabillaud que j'ai d'ailleurs beaucoup aimé !

Une assiette à l'esthétique aussi délicate que ses saveurs qui la composent et une association avec les petits pois très agréable et judicieuse qui contrastait avec les coté iodé de la préparation.

Place au plat : Canapé de chevreuil, sauce grand veneur, butternut à la mostarda di cremona.

Une fois encore, on se retrouve dans une préparation classique mais tout à fait maîtrisée.

La viande, en plus d'être très généreusement servie s'avérait fondre en bouche tant elle était idéalement cuite.

Cette assiette ne manquait de rien, ni de pep's, ni de gourmandise, une véritable réussite.

Pour terminer avec les notes salées, j'ai demandé s'il était possible de déguster quelques chose à base de fromage et mes voeux furent exaucés grâce à tartiflette légère de reblochon servie dans une verrine et après laquelle on a envie de crier : "encore, encore !"

Une telle légèreté en textures mais tant de gourmandise ! Séduction assurée... (Il ne s'agit pas de la photo la plus sexy - faute d'éclairage - mais bon sang, que c'était bon)!

Pour finir, le dernier et non des moindres...

Le pain perdu au speculoos ! Je pense que pour le décrire, je vais simplement utiliser quelques mots : subtile gourmandise hyper assumée.

En gros ? Une très belle note de fin pour la gourmande que je suis !

En ce qui concerne les vins, nous avons choisi de se laisser tenter par la sélection qui, en plus d'être très bien adaptée aux préparations, nous était contée avec grand intérêt.

Décrire la cuisine de Philippo en quelques mots ?

Il s'agit, selon moi, d'une cuisine généreuse et gourmande qui fait la part belle aux produits mais surtout aux gouts de ceux-ci.

Vous ne retrouverez pas d'aliments "en trop" ou de fioritures, son souhait est de faire simple mais très bon en privilégient les saveurs des aliments à l'aspect esthétique de l'assiette.

Cette belle simplicité (au sens très positif du terme ici) s'accompagne cependant de belles petites touches d'originalité mais toujours dans la cohérence et la subtilité.

Le service.

Je qualifierai, sans aucun souci, ce dernier d'idéal. Le patron en salle s'occupe les clients de mains de maître, s'adapte à son interlocuteur, accorde la même attention à chacun et surtout, lui, comme Philippo prennent le temps de discuter et d'ouvrir leur coeur sur leur passion. Un vrai plaisir !

Mention spéciale au jeune stagiaire qui mérite d'être félicité pour sa gentillesse, sa discrétion et son efficacité.

La douloureuse (qui, pour un "étoilé", ne l'est pas tant que ça).

Comptez 59€ (+29€ sélection de vins) pour un menu 4 services et 75€ (+39€ sélection de vins) pour le 6 services.

Il s'agit, selon moi, d'un prix correct et justifié compte tenu de la qualité des produits et du plaisir ressenti lors d'un repas dégusté là-bas.

Verdict.

Le "Pouic Pouic" est une très belle adresse que je conseille tout autant aux gastronomes avertis qu'à ceux qui le sont moins car, selon moi, le plaisir passé à table est garanti.

Vous y trouverez, à coup sur, des produits d'excellente qualité et tout à fait respectés, exécutés d'une façon plutôt classique mais qui semble chaque jour se réinventer par les notes de fantaisie et de créativité du chef.